Nourrir les équidés, c'est les tuer !

Le palefrenier des mules qui broutent dans les prés de la Croix aux Buis ou au Parc Jacques Anquetil nous signale que, malgré les panneaux d'interdiction, des personnes leur donnent régulièrement du pain. Cela est extrêmement nocif pour l'animal, voire mortel. Quelques explications...

équidé

1. Donner du pain aux mules, mulets et chevaux c'est prendre le risque de les tuer tout simplement, d'en retrouver un, voire plus, morts dans le pré. Ce sont des herbivores et le pain n'est pas du tout adapté à leur tube digestif même si elles semblent en raffoler. Le pain forme une pate dans le système digestif du cheval et peut créer un bouchon œsophagien. Et si les mules, mulets et chevaux n'en meurent pas toujours immédiatement, le sucre raffiné contenu dans le pain leur cause d'affreuses douleurs articulaires, intestinales et cérébrale, ils deviennent agressifs et change de comportement alimentaire, ils en meurent donc à petit feu, et deviennent inapte au travail forestier ou à la randonnée.

2. Donner QUOI QUE CE SOIT à manger ou à boire aux mules, mulets et chevaux en dehors de ce qui leur est donné par leurs palfreniers peut leur causer des soucis de santé importants car leurs apports nutritionnels sont analysés en fonction de leur consommation. Ajouter quoi que ce soit à l'apport qui leur est réservé chaque jour parasite les analyses et peut causer une sur- ou sous-nutrition et les rendre malade ou encore une fois les tuer.

La carotte que vous donnez, ou le morceau de pain, en pensant être ami des animaux a l'effet totalement inverse.

Le fait de ne pas tenir compte de ces multiples recommandations peut engager les propriétaires des animaux à déposer plainte pour actes de malveillance envers un animal et tentative d'empoisonnement.

Nous vous rappelons aussi qu'il est formellement interdit d'entrer dans les prés.

Nourrir les équidés
Nourrir les oiseaux
Infos pratiques

Bon à savoir...

Pourquoi ne faut-il jamais nourrir les oiseau avec du pain ?

Le pain est constitué en majorité de levure, de sel et surtout de gluten, des éléments que le système digestif des oiseaux n’apprécie que modérément. Le pain est ainsi très mal digéré par les oiseaux et une consommation régulière peut entraîner des complications et des maladies, dont le syndrome que l’on appelle « l’aile d’ange ».

Cela peut paraître inoffensif mais il ne faut pas se fier à ce nom !

Cette pathologie provoque une déformation des ailes qui empêche les oiseaux de voler, à commencer par les canards qui font partie des animaux les plus touchés.

Au-delà de l’existence de cette maladie, il existe également un risque de transmission de bactéries car très souvent, pour ne pas dire tout le temps, le pain que l’on utilise pour nourrir les oiseaux est rassis donc potentiellement dangereux.

 

Comment nourrir les oiseaux sans risquer de les rendre malades ?

Si vous tenez absolument à nourrir les oiseaux dans les parcs et dans votre jardin, rien ne vous empêche de le faire, bien évidemment, mais il faut bien faire attention à ce qu’on leur donne à manger. Le mieux reste le mélange de graines, mais vous pouvez également leur donner des cacahuètes non grillées et non salées, ou encore du maïs concassé.

Des fruits décomposés (pommes ou raisin) peuvent aussi faire l’affaire.

Si vous souhaitez nourrir les oiseaux chez vous, n’hésitez pas à installer une mangeoire et un point d’eau sur le rebord d’une fenêtre par exemple, ou en accrochant le tout à une branche dans votre jardin.