Les tribunes

Le Conseil municipal de Magny-les-Hameaux est composé de 4 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d'expression dans cette rubrique :

  • Magny solidaire et écologiste
  • Autre monde
  • Magny citoyens
  • Pour Magny, agir ensemble

Les textes de cette page reproduisent intégralement les "tribunes libres" du magazine de la Ville, le Magny Mag', ouvertes aux groupes formés au sein du Conseil municipal. Ils n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

EST-CE VRAIMENT NÉCESSAIRE D’AUGMENTER LES IMPÔTS ?

C’est la seule question que notre opposition nous a posée en mars dernier après la présentation du budget 2022, avant de s’abstenir. Aucune suggestion, aucune proposition. Une opposition absente et notamment en commission de préparation budgétaire. C’est regrettable!

Lors de ce budget, nous avons voté une augmentation du taux de la taxe foncière de 3%, largement inférieure à l’inflation. Ce taux n’avait pas évolué depuis 5 ans. Cette augmentation représente une recette fiscale complémentaire d’environ 185 000€.

En 2022, notre budget communal se voit chahuté : baisse des dotations de l’état (-231 000€), baisse des recettes des services (-200 000€),  augmentation du point d’indice (-130 000€ en année pleine) ou encore l’inflation et notamment l’augmentation des prix de l’énergie, de la restauration collective.
Vous l’aurez facilement compris, cette évolution fiscale ne compense que partiellement ces nouvelles contraintes budgétaires.

Afin de maintenir nos investissements, nos services publics de proximité, notre accompagnement des familles, de nos seniors, de nos associations, nous avons aussi fait le choix de continuer notre gestion rigoureuse en travaillant par exemple sur un plan de sobriété avec les habitants volontaires, notamment dans le comité consultatif environnement.

Je tiens pour ma part à remercier celles et ceux qui participent au comité consultatif finance pour leurs échanges…
Tout le monde est bienvenu pour travailler ensemble.

Magny solidaire et écologiste
Tristan Jacques
CHANGEONS DE SYSTEME !

À la sortie d’un été brûlant, et alors que le lien entre les enjeux écologiques et les enjeux sociaux apparait de plus en plus évident, le président Macron s’est adonné à une leçon de morale pointant « la fin de l’abondance et de l’insouciance ».

Une manœuvre de plus pour marteler sa volonté de ne rien changer au système qui conduit à un enrichissement sans précédent d’une petite caste qui dirige le monde et nous mène à la catastrophe écologique, tout en culpabilisant les français qui ne l’ont pas attendu pour être conscients de la nécessité d’un changement radical des modes de production, de consommation, de déplacement…

Les ressources de la planète ont toujours été limitées. C’est le pillage et la recherche du profit maximum qui conduisent à la catastrophe écologique et à la crise sociale. Faire semblant de l’ignorer est indigne.

Alors que le pays manque cruellement de soignants, de profs, de conducteurs de trains…., que l’inflation continue à rogner le pouvoir d’achat de celles et ceux qui vivent des revenus de leur travail, le gouvernement met des rustines sur les trous béants laissés par des années d’abandon des services publics, appelle à la sobriété tout en se défaussant de ses responsabilités de contrôle des entreprises et de planification.

En se présentant aux législatives en juin sous la bannière d’E. Macron alors qu’ils savaient qu’ils ne pourraient pas honorer leur mandat, J.N. Barrot et A. Grignon ont montré leur sens du service public et leur respect des habitants !

Les 2 et 9 octobre prochains nous voteront donc à nouveau et auront l’occasion de choisir un.e candidat.e réellement engagé.e pour défendre les intérêts de la population sur le court et le long terme.

Autre monde
Fabienne Bellin
PETITE MORT LENTE DE LA DÉMOCRATIE MAGNYCOISE

Force est de constater qu’à Magny les Hameaux, le vrai sens de la démocratie se perd petit à petit. 

A l’occasion des dernières élections municipales, le taux de participation des électeurs Magnycois fût faible et cela à cause de la crise Covid. Beaucoup n’ont pu ou voulu se déplacer aux urnes.

Cette situation a permis à la majorité actuelle de gagner cette élection. Malheureusement, l’équipe ne représente pas l’ensemble de la population magnycoise.

Au cours de mon dernier mandat 2014/2020, dans le cadre de ma délégation :  démocratie participative, il avait été mis en place, en lien avec d’autres élus, plusieurs consultations à destination des habitants. Ceux-ci pouvaient donner leur avis ou émettre des idées sur des sujets importants pour eux.

Qu’en est-il aujourd’hui ? 

 Il semble que l’équipe rencontre quelques difficultés. Beaucoup se plaignent d’une certaine inertie et d’un entre-soi. 

Aussi, Concernant la crise de l’énergie, quels sont les projets proposés pour aider les habitants ? Lesquels attendent des réponses.

Les 2 et 9 octobre prochain, nous sommes amenés à nous déplacer aux urnes pour élire une nouvelle fois notre député. Il paraît essentiel voir crucial de consolider notre dynamique de juin 2022 et cela dans l’intérêt de notre territoire.

Magny citoyens
Thérèse Malem
AGIR ENSEMBLE

La liste présentée par la majorité municipale s’appelait « Ensemble pour magny les Hameaux ». Nous avions pensé que cet intitulé suggérait une ouverture, voire une invitation à partager un certain nombre de décisions ou de responsabilités avec les élus de l’opposition ou, tout simplement, avec les habitants. Nous n’avions pas compris que ce « travailler ensemble » était un entre-nous qui s’adressait avant tout à la sensibilité dominante au sein du conseil municipal, celle de la France Insoumise. Il serait peut-être temps d’inviter l’ensemble des magnycois à la prise de décisions les concernant, en particulier dans les domaines de l’environnement, du cadre de vie ou des finances locales. Nous invitons nos concitoyens à participer activement aux différents comités consultatifs, pour que ceux-ci soient de vrais lieux de discussion et qu’il y ait un vrai suivi des propositions émises par les participants. La vigilance devra essentiellement porter sur l’immobilier, les incivilités ou l’écologie. Nous avons des propositions dans ce domaine (installation de bornes pour les véhicules électriques, vigilance sur les horaires de l’éclairage public, protection des terres agricoles) et nous souhaitons vivement une pause dans le développement urbain de notre commune. Et pourquoi pas réfléchir à un jumelage qui permettrait à nos jeunes une ouverture sur le monde ?

Pour Magny, agir ensemble
Jean-Luc fargier