Les tribunes

Le Conseil municipal de Magny-les-Hameaux est composé de 4 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d'expression dans cette rubrique :

  • Magny solidaire et écologiste
  • Autre monde
  • Magny citoyens
  • Pour Magny, agir ensemble

Les textes de cette page reproduisent intégralement les "tribunes libres" du magazine de la Ville, le Magny Mag', ouvertes aux groupes formés au sein du Conseil municipal. Ils n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Pour le vivre ensemble !

Nous  sommes fortement engagés dans le développement des pratiques sportives. C’est un choix politique pour l’éducation, le lien social, la santé. Et le fait d’être collectivité hôte de Paris 2024 renforce notre engagement !

Cela se manifeste par des activités sportives dans les écoles, l’organisation de la semaine olympique et paralympique, l’obtention du label « Terre de jeux 2024 », la constitution du comité d’habitants pour l’accueil des Jeux, l’accompagnement de toutes les associations.

Notre engagement passe aussi par l’aménagement sportif de l’ensemble de notre territoire : la plaine de Chevincourt avec des équipements de qualité, le nouvel espace de pétanque. Le lancement de la rénovation du gymnase A. Delaune s’inscrit dans cette démarche. Mais aussi des parcours de randonnée ou itinéraires vélo.

Toutes ces animations et ces équipements bénéficient à l’ensemble de la population, et pour les seniors qui se voient proposer des activités adaptées (marche douce, yoga sur chaise, gymnastique, aquagym…). Bouger et voir du monde pour bien vieillir, c’est pourquoi  nous proposons aussi des sorties culturelles, des voyages, des loisirs associatifs…

Cela favorise le maintien à domicile de nos anciens, associé à un accompagnement social. Cet engagement politique trouve toute sa légitimité au regard des scandales récents de certains EPHAD privés. 

D’ailleurs nous travaillons actuellement, avec les habitants volontaires, à la construction d’habitat adapté (des résidences intergénérationnelles par exemple), proche des services publics et commerces.

Une politique de services, d’accompagnement, d’aménagement du territoire, c’est le sens de notre action avec vous.

Magny solidaire et écologiste
Guérigonde HEYER
Soutenir l’ONF pour préserver nos forêts

La gestion de la forêt apparait éloignée des préoccupations actuelles

Pourtant, la forêt n’a jamais été autant au cœur des enjeux mondiaux : stockage du carbone, biodiversité, production de matière première et énergétique, climat, loisirs… Il est donc toujours temps de s’en inquiéter.

Notre commune a le privilège d’être cernée, par la forêt domaniale de Port Royal gérée par l’Office Nationale des Forêts, des forêts gérées par le Département et des bois privés.

Sur toutes les communes forestières (réunies au sein de la fédération nationale des communes forestières) et en particulier celles du PNR de la Haute Vallée de Chevreuse, se pose la même question : comment allier ces différents enjeux ?

Le PNR a lancé l’élaboration d’une charte forestière de territoire avec pour le grand public un questionnaire en ligne et des échanges avec notre référent de l’ONF sur la forêt de Port Royal.

Ce travail fait apparaitre les difficultés de l’ONF à assurer ses missions : produire du bois, préserver l’environnement, accueillir le public et prévenir les risques naturels…, avec des moyens toujours plus réduits au fil des années (réduction des effectifs), un équilibre financier impossible (recherche de rentabilité), un climat social délétère (pression sur les agents), une double tutelle ministérielle (agriculture et environnement), des dégâts considérables sur des peuplements entiers par des maladies ravageuses… et le formatage de la forêt pour l’adapter à l’industrie.

Nos forêts ne sont pas qu’un produit marchand. Les enjeux qu’elles portent sont bien d’intérêt public. L’Etat et les collectivités doivent soutenir les structures gestionnaires.

Autre monde
Laurence RENARD
Impôt un jour, Impôt toujours !

Le 28 mars dernier, se tenait un conseil municipal avec comme principale délibération le vote du budget primitif 2022.

Selon la volonté du groupe majoritaire de maintenir des services auprès de la population Magnycoise, la seule alternative proposée est une nouvelle augmentation des impôts fonciers.

Encore une charge supplémentaire que vont devoir supporter ceux qui tentent désespéramment de se prémunir pour l’avenir. Leurs revenus étant au-deça d’un train de vie normal.

 A compter de septembre 2022 une hausse de 3 % sera à supporter par les propriétaires.

Vous pourrez toujours dire que 3 % est un faible taux, néanmoins les salaires, les pensions, les retraites ne progressent pas de façon exponentielle.

Cette délibération ayant été votée avec 26 votes pour et 3 absentions, les propriétaires devront une nouvelle fois subir cette hausse qui pèsera sur leur budget.

 Sachant qu’1 point d’impôt représente approximativement 50 000 euros, nous aimerions savoir sur quelle base est calculée cette augmentation ?

N’y avait- il pas d’autres solutions à envisager pour cette année que de taxer encore et encore nos concitoyens ?

Au vu du contexte très compliqué pour les familles dont les salaires sont souvent gelés, nous sommes en droit de nous interroger sur ce choix ?

Quelle stratégie est mise en place pour trouver d’autres leviers de recettes tout en aidant les familles et en poursuivant une politique de développement au bénéfice de tous ?

N’est-ce pas cela l’intérêt collectif ?

Magny citoyens
Thérèse MALEM
2022, une année difficile pour le budget des magnycois

Nos concitoyens ont beaucoup souffert depuis le début de la crise sanitaire, de nombreux efforts leurs ont été demandés et beaucoup d’entre eux ont vu leur niveau de vie baisser et leur situation financière se dégrader. Depuis quelques mois la hausse du prix des matières premières, de l’essence, du gaz, a une incidence très lourde sur leur budget. Cette situation se dégrade encore plus depuis le début du conflit en Ukraine et commence à devenir problématique et alarmante pour les plus fragiles d’entre nous.

La commune est le 1er échelon de proximité et de protection de ses administrés, elle doit tout mettre en œuvre pour leur venir en aide et prendre des décisions dans leur intérêt.

La décision prise par le Maire d’augmenter les impôts, non seulement ne va pas dans l’intérêt des Magnycois mais en plus risque d’avoir des conséquences négatives pour bon nombre d’entre eux.

Nous sommes farouchement opposés à cette hausse de 3% du taux de la taxe foncière qui sera appliqué. Les taux de fiscalité directe seront les suivants : 35,81% pour le foncier bâti et 85,36% pour le foncier non bâti.

S’ajoute à cela, l’augmentation de 3% du prix unitaire des prestations du marché de restauration en cours, entre le 1er avril et le 31 août 2022 pour les repas des crèches, écoles, centres de loisirs et le portage de repas à domicile. Que se passera t’il en septembre?

C’est pour nous inacceptable, injustifié et cela constitue un sérieux coup de canif au pouvoir d’achat des habitants.

Pour Magny, agir ensemble
Caroline LIGNOUX