Archives des tribunes

AGIR ENSEMBLE

La liste présentée par la majorité municipale s’appelait « Ensemble pour magny les Hameaux ». Nous avions pensé que cet intitulé suggérait une ouverture, voire une invitation à partager un certain nombre de décisions ou de responsabilités avec les élus de l’opposition ou, tout simplement, avec les habitants. Nous n’avions pas compris que ce « travailler ensemble » était un entre-nous qui s’adressait avant tout à la sensibilité dominante au sein du conseil municipal, celle de la France Insoumise. Il serait peut-être temps d’inviter l’ensemble des magnycois à la prise de décisions les concernant, en particulier dans les domaines de l’environnement, du cadre de vie ou des finances locales. Nous invitons nos concitoyens à participer activement aux différents comités consultatifs, pour que ceux-ci soient de vrais lieux de discussion et qu’il y ait un vrai suivi des propositions émises par les participants. La vigilance devra essentiellement porter sur l’immobilier, les incivilités ou l’écologie. Nous avons des propositions dans ce domaine (installation de bornes pour les véhicules électriques, vigilance sur les horaires de l’éclairage public, protection des terres agricoles) et nous souhaitons vivement une pause dans le développement urbain de notre commune. Et pourquoi pas réfléchir à un jumelage qui permettrait à nos jeunes une ouverture sur le monde ?

Pour Magny, agir ensemble
Jean-Luc fargier
Le bénévolat pour bien vivre ensemble

Notre commune peut se féliciter d’avoir un tissu associatif très riche, accompagné par les choix politiques de notre équipe avec la mobilisation affirmée des services municipaux qui le soutiennent, administrativement, matériellement, financièrement. L’objectif est de  bien-vivre ensemble et dans la solidarité et le partage de valeurs communes, autour  du sport, de la culture.
Mais tout cela ne serait pas possible sans les bénévoles.

Le bénévolat est en effet très présent à Magny les hameaux, avec cependant un besoin perpétuel de renouvellement.
Dans ce but, nous avons revu dès 2021, l’organisation du forum des associations afin de le rendre attractif, lisible, dynamique, et  permettre facilement la découverte de nouvelles associations et d’aider à  la mise en valeur de celles présentes depuis longtemps.

 En 2022, le forum est devenu le forum des associations et du bénévolat, c’est notre volonté  qui s’affirme.

 Lors du Forum , vous pouvez proposer  de devenir bénévole au sein de l’association de votre choix parmi celles qui ont œuvré toute l’année pour vous proposer des activités variées pour tous les âges et toutes les envies ;

En cette rentrée qui démarre avec une visibilité encore à plus ou moins long terme et dans un contexte sanitaire, nous l’espérons, apaisé, nous pouvons à nouveau mettre en œuvre nos projets, soutenir les vôtres et maintenir notre participation active  au développement du bénévolat sur Magny qui concourt à faire de notre ville, un lieu  où il fait bon vivre.

Bonne rentrée à tous !

Magny solidaire et écologiste
Slimane Moalla
Je rêvais d’un autre monde…

Je rêvais que la France, pays des Droits de l’Homme et de la Femme soit la terre d’accueil de tous les étrangers, ce qui fait sa grandeur et sa réputation.

Je « dormais à poings fermés » mais je me suis réveillée, car la règle est bafouée.

Depuis mars 2022, des réfugiés d’Ukraine sont hébergés sur notre commune. Certains se sont vite intégrés à notre vie quotidienne (école, travail…), d’autres malheureusement, ceux que l’on appelle les étrangers réfugiés d’Ukraine ne bénéficient pas du même accueil de notre administration, et il faut se battre à leurs côtés pour qu’ils obtiennent un titre de séjour temporaire, normalement délivré à tous ceux qui ont fui ce conflit.

Je parle de Dj..., d’Em…, de Dé...ou d’Ab…, ils sont congolais, sénégalais, étudiants en stomatologie, en informatique des réseaux, en pharmacie ou en génie civil, ne cherchant qu'à poursuivre leurs études entamées à Kharkov. Nos écoles, contre rémunération, ont pu mettre à profit leur bilinguisme français et ukrainien pour aider à l'intégration d'un grand nombre d'enfants ukrainiens.

Je rêve que les étrangers réfugiés d’Ukraine, mais aussi d'Afghanistan, de Syrie.... bénéficient du même accueil que les ukrainiens, et qu’on éprouve une empathie similaire à l’égard de tous ceux qui fuient la guerre. N’oublions pas que nous venons tous d’ici et d’ailleurs et que c’est cette diversité qui fait notre richesse.

Mais j’y crois encore et toujours, dans notre ville où nous ne faisons pas de distinction entre réfugiés et avons décidé de soutenir ces jeunes dans l’obtention de leurs papiers.

« Puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères ! » VOLTAIRE, Traité de la tolérance, 1765.

Autre monde
Magali Dousse
Qui va doucement, va sûrement

Les dernières élections législatives ont permis aux Magnycois de choisir lequel des deux candidats serait leur représentant à l’Assemblée Nationale.

Dans une continuité grâce au chiffre de 54.13 %, Jean-Noël Barrot représentant la Majorité Présidentielle, a été élu et reste donc notre Député.

Ce choix est cohérent avec les précédentes élections présidentielles, lesquelles ont assuré à Emmanuel Macron une réélection sans équivoque au vu du résultat de 71.43 %.

Un constat s’impose, une grande partie des électeurs Magnycois n’ont pas répondu majoritairement à l’appel de notre Maire si largement diffusé sur les réseaux sociaux.

Grâce à l’intelligence commune, cela ne nous empêchera nullement de travailler ensemble sans idéologie stérile.

A titre personnel, je suis persuadée que certains élus de la majorité municipale partagent certains projets nationaux.

Il semble essentiel d’étudier chaque proposition selon le contexte actuel et un projet de vie pour l’avenir.

Il ne faut pas cesser de croire à un monde plus égalitaire.

Soutenons ce qui nous rassemble comme les valeurs républicaines, libérales, progressistes et sociales.

Le mois de septembre étant le mois de la rentrée scolaire, je souhaite à tous les enseignants, tous les enfants, aux parents, aux grands parents et aux agents municipaux une très bonne rentrée et année scolaire 2022/2023.  

Magny citoyens
Thérèse Malem
Les enfants s’impliquent pour l’avenir à Magny les Hameaux !

Il y a urgence à préserver notre planète, celle de nos enfants, elle hurle de douleur, elle appelle au secours, mais elle n’est apparemment  toujours pas la priorité des politiques.

Notre équipe a décidé d’associer les enfants dans le choix du devenir de leurs cours d’école. Nous les sensibilisons aux problématiques environnementales (eau, chaleur, biodiversité…). 

Les enfants prennent ainsi part à la végétalisation des cours d’écoles, la plantation d’arbres, la création de potagers pédagogiques, la fin du plastique, du jetable, le tri sélectif dans les cantines.

L’éducation des enfants à l’écologie et au développement durable est plus que jamais une priorité si l’on veut sauvegarder notre « cadre de vie », notre « ville à la campagne », notre « bien-être à Magny-les-Hameaux » et le « bien vivre ensemble ».

Avec notre prestataire, nous poursuivons l’intégration de produits BIO et de produits locaux à la cantine. Un groupe d’enfants participe à l’élaboration de menus avec l’aide de la diététicienne afin de les sensibiliser à l’équilibre alimentaire et  aux choix des ingrédients. 

Nous poursuivons et enrichissons les actions du passeport du civisme avec l’engagement des plus jeunes, de leurs familles, de leurs enseignants, des associations… Tout en valorisant les richesses locales, les enfants s’attachent à leur territoire et forgent leur citoyenneté.

Toutes les tranches d’âges sont incluses et ont un rôle à jouer dans l’élaboration des projets à Magny-les-Hameaux. Tous peuvent s’intéresser activement à ce qui les entoure, servir l’intérêt général, construire et protéger la société dans laquelle nous souhaitons vivre.

Magny solidaire et écologiste
Émilie Stella
Un autre monde est possible,

La libre administration des collectivités territoriales est une liberté fondamentale. Elle ne peut s’exercer que si au niveau communal, celles-ci ont les moyens de gérer à leur échelon la bifurcation écologique dont nous ne pourrons pas faire l’économie. C’est bien l’échelon communal qui est la première strate pour œuvrer efficacement aux transformations qui vont naitre immanquablement pour faire face à l’urgence climatique et à la désagrégation sociale.

Pour cela les communes ont besoin que leur Dotation Globale de Fonctionnement soit revalorisée et non diminuée d’année en année comme depuis le mandat catastrophique de François Hollande.

Rénover nos bâtis, déminéraliser des pans entiers de nos villes pour y faire revenir des arbres dans les cours d’école par exemple, installer du photovoltaïque partout où c’est possible, diminuer la lumière la nuit, sanctuariser les terres agricoles.

C’est le combat de notre majorité pour les magnycois. Ce sont des actions locales que l’on peut mener utilement pour le bien commun et c’est du même genre de majorité dont l’Assemblée Nationale a besoin.

Nous allons élire nos députés, le programme l’Avenir En Commun de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale est la seule solution viable, il faut donc voter massivement pour ces législatives, pour des femmes et des hommes conscients des combats écologiques et sociaux à mener en urgence pour notre climat et nos vies et qui ne s’occupent pas seulement de gâter les plus riches.

Autre monde
Denis Vergniault
Démocratie et Citoyenneté

Lors du précédent mandat, la délégation « démocratie locale » et « communication » m’avait été confiée.

 Il avait été décidé de partager avec les Magnycois la co-construction des projets. Accompagnés d’élus, les citoyens seraient acteurs et partie prenante au développement de la commune.

Bien que la responsabilité en revienne au Maire, les habitants avaient l’opportunité de donner leur avis au cours d’ateliers de concertation.  

Les dernières élections municipales ont changé le cours des choses. J’ai accepté de poursuivre mon engagement pour Magny, en intégrant et en promouvant le groupe « Magny Citoyens » créé pour l’occasion.

Ce groupe avait pour ambition de travailler pour et avec l’ensemble de la population sans clivage particulier, sans clan et sans rejet.

Malheureusement, durant plus de deux ans, les évènements sanitaires ont chamboulé la vie de tous.

De plus, comme vous pouvez en prendre connaissance dans le compte rendu du Conseil Municipal du 28 mars dernier, les raisons qui ont motivé Caroline Lignoux et Jean-Luc Fargier à quitter le Groupe « Magny citoyens » deviennent obsolètes.

Espérant nous ressouder et rappeler que nous sommes au service de toute la population ;

Je souhaite à tous les Magnycois de bonnes vacances d’été et que chacun puisse trouver son bonheur dans les activités proposées par la commune.

Therese.malem@magny-les-hameaux.fr    

Magny citoyens
Thérèse MALEM
Lettre à la jeunesse,

Ces derniers temps, Magny comme d’autres villes voisines a vécu des drames liés à des détresses adolescentes qu’il faut essayer de comprendre. Les situations d’isolement liées au contexte sanitaire n’expliquent pas tout et ces fragilités nous interpellent.

En tant qu’enseignant et responsable d’association, je côtoie depuis longtemps des jeunes et j’essaie de les accompagner dans l’écoute et la bienveillance. Bien sûr, ce monde est dangereux, bien sûr qu’il est difficile d’y faire sa place, de trouver des endroits pour respirer, s’amuser ou construire des projets. Il y a la crise, la guerre en Europe, l’apocalypse climatique annoncée et ce vieux monde politique en lequel ils ne croient plus.

Et, pourtant, plus que jamais nous croyons en vous parce que vous êtes notre avenir, la seule façon de sauver ce monde par vos engagements et vos combats. Il faut vous faire confiance, vous avez la capacité d’inventer un monde moins égoïste. Il faut forcer vos idéaux, croire en vous et aller au bout de vos rêves. Il y a encore de la place pour vous en politique, prenez les armes et battez-vous pour un monde plus juste. Construisez cette nouvelle démocratie qui saura entendre et défendre les plus fragiles, imaginer un futur plus sobre et plus gai, ne laissez pas les autres décider à votre place, vous le devez à vous-mêmes.

Beaucoup de communes ont institué un conseil municipal des jeunes, pourquoi ne pas le faire à Magny ?

Ce serait un signe fort pour vous dire qu’on vous fait confiance, que vous êtes des citoyens à part entière.

Pour Magny, agir ensemble
Jean-Luc Fargier
Pour le vivre ensemble !

Nous  sommes fortement engagés dans le développement des pratiques sportives. C’est un choix politique pour l’éducation, le lien social, la santé. Et le fait d’être collectivité hôte de Paris 2024 renforce notre engagement !

Cela se manifeste par des activités sportives dans les écoles, l’organisation de la semaine olympique et paralympique, l’obtention du label « Terre de jeux 2024 », la constitution du comité d’habitants pour l’accueil des Jeux, l’accompagnement de toutes les associations.

Notre engagement passe aussi par l’aménagement sportif de l’ensemble de notre territoire : la plaine de Chevincourt avec des équipements de qualité, le nouvel espace de pétanque. Le lancement de la rénovation du gymnase A. Delaune s’inscrit dans cette démarche. Mais aussi des parcours de randonnée ou itinéraires vélo.

Toutes ces animations et ces équipements bénéficient à l’ensemble de la population, et pour les seniors qui se voient proposer des activités adaptées (marche douce, yoga sur chaise, gymnastique, aquagym…). Bouger et voir du monde pour bien vieillir, c’est pourquoi  nous proposons aussi des sorties culturelles, des voyages, des loisirs associatifs…

Cela favorise le maintien à domicile de nos anciens, associé à un accompagnement social. Cet engagement politique trouve toute sa légitimité au regard des scandales récents de certains EPHAD privés. 

D’ailleurs nous travaillons actuellement, avec les habitants volontaires, à la construction d’habitat adapté (des résidences intergénérationnelles par exemple), proche des services publics et commerces.

Une politique de services, d’accompagnement, d’aménagement du territoire, c’est le sens de notre action avec vous.

Magny solidaire et écologiste
Guérigonde HEYER
Soutenir l’ONF pour préserver nos forêts

La gestion de la forêt apparait éloignée des préoccupations actuelles

Pourtant, la forêt n’a jamais été autant au cœur des enjeux mondiaux : stockage du carbone, biodiversité, production de matière première et énergétique, climat, loisirs… Il est donc toujours temps de s’en inquiéter.

Notre commune a le privilège d’être cernée, par la forêt domaniale de Port Royal gérée par l’Office Nationale des Forêts, des forêts gérées par le Département et des bois privés.

Sur toutes les communes forestières (réunies au sein de la fédération nationale des communes forestières) et en particulier celles du PNR de la Haute Vallée de Chevreuse, se pose la même question : comment allier ces différents enjeux ?

Le PNR a lancé l’élaboration d’une charte forestière de territoire avec pour le grand public un questionnaire en ligne et des échanges avec notre référent de l’ONF sur la forêt de Port Royal.

Ce travail fait apparaitre les difficultés de l’ONF à assurer ses missions : produire du bois, préserver l’environnement, accueillir le public et prévenir les risques naturels…, avec des moyens toujours plus réduits au fil des années (réduction des effectifs), un équilibre financier impossible (recherche de rentabilité), un climat social délétère (pression sur les agents), une double tutelle ministérielle (agriculture et environnement), des dégâts considérables sur des peuplements entiers par des maladies ravageuses… et le formatage de la forêt pour l’adapter à l’industrie.

Nos forêts ne sont pas qu’un produit marchand. Les enjeux qu’elles portent sont bien d’intérêt public. L’Etat et les collectivités doivent soutenir les structures gestionnaires.

Autre monde
Laurence RENARD
Impôt un jour, Impôt toujours !

Le 28 mars dernier, se tenait un conseil municipal avec comme principale délibération le vote du budget primitif 2022.

Selon la volonté du groupe majoritaire de maintenir des services auprès de la population Magnycoise, la seule alternative proposée est une nouvelle augmentation des impôts fonciers.

Encore une charge supplémentaire que vont devoir supporter ceux qui tentent désespéramment de se prémunir pour l’avenir. Leurs revenus étant au-deça d’un train de vie normal.

 A compter de septembre 2022 une hausse de 3 % sera à supporter par les propriétaires.

Vous pourrez toujours dire que 3 % est un faible taux, néanmoins les salaires, les pensions, les retraites ne progressent pas de façon exponentielle.

Cette délibération ayant été votée avec 26 votes pour et 3 absentions, les propriétaires devront une nouvelle fois subir cette hausse qui pèsera sur leur budget.

 Sachant qu’1 point d’impôt représente approximativement 50 000 euros, nous aimerions savoir sur quelle base est calculée cette augmentation ?

N’y avait- il pas d’autres solutions à envisager pour cette année que de taxer encore et encore nos concitoyens ?

Au vu du contexte très compliqué pour les familles dont les salaires sont souvent gelés, nous sommes en droit de nous interroger sur ce choix ?

Quelle stratégie est mise en place pour trouver d’autres leviers de recettes tout en aidant les familles et en poursuivant une politique de développement au bénéfice de tous ?

N’est-ce pas cela l’intérêt collectif ?

Magny citoyens
Thérèse MALEM
2022, une année difficile pour le budget des magnycois

Nos concitoyens ont beaucoup souffert depuis le début de la crise sanitaire, de nombreux efforts leurs ont été demandés et beaucoup d’entre eux ont vu leur niveau de vie baisser et leur situation financière se dégrader. Depuis quelques mois la hausse du prix des matières premières, de l’essence, du gaz, a une incidence très lourde sur leur budget. Cette situation se dégrade encore plus depuis le début du conflit en Ukraine et commence à devenir problématique et alarmante pour les plus fragiles d’entre nous.

La commune est le 1er échelon de proximité et de protection de ses administrés, elle doit tout mettre en œuvre pour leur venir en aide et prendre des décisions dans leur intérêt.

La décision prise par le Maire d’augmenter les impôts, non seulement ne va pas dans l’intérêt des Magnycois mais en plus risque d’avoir des conséquences négatives pour bon nombre d’entre eux.

Nous sommes farouchement opposés à cette hausse de 3% du taux de la taxe foncière qui sera appliqué. Les taux de fiscalité directe seront les suivants : 35,81% pour le foncier bâti et 85,36% pour le foncier non bâti.

S’ajoute à cela, l’augmentation de 3% du prix unitaire des prestations du marché de restauration en cours, entre le 1er avril et le 31 août 2022 pour les repas des crèches, écoles, centres de loisirs et le portage de repas à domicile. Que se passera t’il en septembre?

C’est pour nous inacceptable, injustifié et cela constitue un sérieux coup de canif au pouvoir d’achat des habitants.

Pour Magny, agir ensemble
Caroline LIGNOUX
L’IMPORTANCE DU VOTE N’EST PLUS À PROUVER

Le choix est très important même s’il est difficile. La démocratie permet précisément ce droit que d’autres n’ont pas. Nous aimons à dire que nous avons des droits, mais si nous ne nous en saisissons pas, à quoi servent-ils ? Nous ne pouvons pas rester les bras croisés ; nous nous devons d’être acteurs du changement nécessaire. Le choix que nous ferons aura un impact sur notre commune, notre département et notre région.

Beaucoup d’entre nous ont l’impression que la politique ne les intéresse pas, et qu’il ne sert à rien d’aller voter. Résultat : un président sera quand même élu avec seulement 30 % des voix des Français et surtout sans vous.

Par la suite, ce sont souvent les mêmes qui râlent, pestent, et se renforcent dans l’idée qu’ils ont bien fait de s’abstenir puisque rien n’a changé ! Il est bien temps de râler, de pester… mais contre qui ?

Sans votre vote, le changement, si vous le voulez, ne se fera pas.

Et pour faire son choix, il est essentiel et profitable de s’interroger soi-même sur ses propres valeurs, de réfléchir, puis d’agir.

Profitons justement de cette période particulière pour réfléchir à l’avenir de notre pays. Et c’est au moment du vote que nous pourrons exprimer notre choix au travers des propositions des candidats.

Alors n’hésitez plus : aux urnes citoyens !

Magny solidaire et écologiste
Chrystèle Guillard
DES MOYENS POUR LES SERVICES PUBLICS

Premier niveau de la démocratie, la commune est le lieu du projet citoyen, la proximité permettant le plus souvent une réelle concertation et une participation du plus grand nombre à la réalisation d'objectifs communs.

La principale difficulté est le manque de moyens : la fiscalité locale est depuis longtemps l'objet de modifications par l'Etat, qui supprime des impôts qui ne vont pas dans ses caisses, pour paraître plus généreux et qui assèche les ressources locales (et donc à notre niveau les services publics municipaux). Le plus souvent, les gouvernements néolibéraux que l'on subit depuis plus de 20 ans, déclarent que des compensations sont mises en place pour aider les communes : dans la réalité, ces compensations sont inférieures au montant des ressources supprimées, et baissent systématiquement au fil des ans....

Ainsi, inexorablement, les communes doivent faire des économies sur les services rendus aux habitants.

Doit-on tolérer cette condamnation à terme des services publics municipaux ? Ne faudrait-il pas inverser le processus en réfléchissant à une nouvelle fiscalité nationale plus juste et mieux répartie ? Pour mémoire, la taxe, injuste car non-proportionnelle aux revenus, qui rapporte le plus à l'Etat de nos jours est la TVA, à l'origine une taxe locale, « nationalisée » dans les années 60...

Se battre pour la démocratie, contre l'abstention, passe par redonner les moyens d'une politique de l'intérêt général : cessons le dépeçage des services publics, qui engendre pauvreté et dégoût de la politique.

Autre monde
Isabelle Salomé
Magny citoyens

TEXTE NON COMMUNIQUÉ

Magny citoyens
SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE UKRAINIEN

Alors que des élections approchent en France, il est peut-être temps de mesurer la chance que nous avons de vivre en démocratie et de pouvoir choisir nos représentants. Le peuple russe n’a pas cette chance qui est obligé d’envoyer ses enfants faire une guerre dont ils ne veulent pas. Les ukrainiens sont en train de subir la plus terrible épreuve depuis la fin de la seconde guerre mondiale : exode massif des femmes et des enfants, lutte inégale d’une population peu armée contre la plus grande puissance militaire du moment. Pour nous il y aura sans doute un « prix économique » à payer à cette guerre mais ce prix n’est pas grand-chose face à celui que paient en ce moment les ukrainiens. Le soutien des magnycois doit être visible et nous proposons quelques mesures non partisanes qui traduiront notre solidarité envers cette grande nation :

. contribuer à la collecte organisée par la mairie (hors vêtements et denrées alimentaires) et mobiliser des fonds par un vote en conseil municipal

. répondre à l’appel à accueillir des réfugiés ukrainiens, accueillir leurs enfants dans nos écoles

. organiser un rassemblement de soutien à Magny et installer à l’hôtel de ville le drapeau ukrainien à côté du drapeau français

Nous espérons qu’à l’heure où paraitra cette tribune, ces mesures ou d’autres auront transmis au peuple ukrainien la solidarité des magnycois.

Pour Magny, agir ensemble
Jean-Luc Fargier